Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 11:36

 

Station TélécardiaPARSYS Télémédecine équipe les navires des gardes-côtes Vietnamiens de valises de télémédecine, Stations Télécardia©. Ces valises leur permettent notamment de saisir simplement et efficacement les données médicales des victimes, et de les transmettre instantanément aux unités médicales terrestres afin d’assurer aux victimes un parcours d’urgence médicale optimal.

 

 

Station Télécardia

Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 17:47

 

PARSYS Télémédecine au JT de 13h de TF1 du 08/10/2013

 

Le reportage de Caroline Bayle, journaliste TF1, diffusé lors du JT de 13h sur TF1 en date du 08/10/2013, a mis en lumière le Chariot de Télémédecine conçu et fabriqué par PARSYS Télémédecine pour le compte du groupe Orpéa.

 

On retrouve à bord de ce Chariot de télémédecine, un ECG Cardialys© (ECG portable 18 dévirations simultanées), un boîtier multiparamétrique (PNI, SpO², etc.), une caméra motorisée HD, le tout en mobilité complète grâce à système de batterie rechargeable embarquée.

Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 15:46

Le 6 juillet 2013, dans l’émission 01Business sur BFM Business, était diffusé un reportage de Pauline Riglet sur PARSYS Télémédecine et la e-santé. Jean Louis Schmitlin, président de PARSYS Télémédecine, présentait les grandes lignes de la télémédecine et sa vision d’industriel à propos du secteur de la e-santé en France.

 

Le reportage sur PARSYS Télémédecine débute à 10:00.

 


01 Business
Le 6 juillet, L’actualité IT de la semaine a été débriefée par Bernard Dubs, fondateur BIT Analyst Group reçu par Frédéric Simottel dans l’émission 01Business, sur BFM Business.

Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 15:44

fime-2013-logo-header.jpg

 

FIME 2013
7-9 Août 2013 – Miami Beach, Floride, USA
Stand n° 2271

 

Le FIME Show est un salon organisé pour promouvoir les nouvelles technologies et matériels médicaux se déroulant à Miami. L’Association des Conventions & des Exposants du secteur Médical a attribué au FIME Show la première place sur une liste de 50 événements médicaux sur l’année 2012, avec un total de 54 147 participants.

 

Récompensé pour ses innovations en télémédecine par le Prix de l’innovateur 2013, décerné par le Prix des Technologies Numériques, Jean Louis Schmitlin sera présent au FIME Show 2013 afin de présenter PARSYS Télémédecine aux marchés Nord et Sud américains. Il présentera notamment les ECG Télécardia© et Cardialys©, ainsi que de nombreux autres produits de télémédecine innovants.

Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 12:07
Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 11:05
En ma qualité de Président & Fondateur de PARSYS Télémédecine, j'étais, le 20 avril dernier, l'invité de l'émission 01Business animée par Frédéric Simottel sur BFM Business lors d'un débat sur les enjeux de la télémédecine en compagnie de Pierre Leurent, Fondateur de VOLUNTIS et Président du groupe télémedecine du SYNTEC Numérique, et du Dr Daniel Kharat, Directeur des Projets Médicaux du Groupe ORPEA-CLINEA.
 
Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 11:37
 

Prix des Technologies Numériques

 

Les organisateurs et les membres du jury de cette 15e édition du Prix des Technologies Numériques 2013 sont très heureux d’annoncer en avant-première les deux lauréats 2013 sur le thème de la e-santé.

 

Le prix de l’innovateur 2013 est décerné à Jean-Louis Schmitlin, fondateur et Président de Parsys Télémédecine, pour la mise au point de produits innovants et efficaces, dans le domaine de la télémédecine et du télédiagnostic. Ces produits permettent l’acquisition et la transmission de données vitales des patients à tout moment et en tout lieu. Mis au point en collaboration étroite avec les personnels de la santé, ils ont conduit au développement commercial international de son entreprise sur tous les continents.

     

Le prix de la personnalité Numérique 2013 est décerné au Professeur Jacques Marescaux, créateur de l’IRCAD/ EITS (Institut de Recherche contre les Cancers de l’Appareil Digestif au sein des Hôpitaux Universitaires), pour sa contribution majeure à l’utilisation performante du numérique dans le monde de la Santé et notamment en Chirurgie. Par ses avancées en recherche et avec l’industrie, il a contribué à replacer les dépenses de santé sous l’angle d’opportunité de développement, de compétition et d’innovation. 

 

Ces deux lauréats interviendront lors de la table ronde consacrée à la e-santé, lors de la cérémonie de remise du Prix. 

 

Prix des Technologies Numériques

Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 15:25

Le système français en matière de réponse au secours à personne (SAP) devient critique.

 

Les raisons de ce constat sont nombreuses. L'une des principales faiblesses de notre système de santé tient au fait que l'offre de soins n'est plus égale sur le territoire, certaines zones étant désormais insuffisamment dotées suite à la fermeture de plateaux techniques et de services d’urgence affectant la prise en charge de patients.

 

Les services de secours à personne doivent donc faire face à la diminution du nombre de professionnels médicaux ainsi qu’à l’augmentation du nombre des sollicitations des services d’urgences pré-hospitaliers et à la durée des interventions.

 

En parallèle, les acteurs doivent résoudre une équation à double obligation :

  • l’obligation constante d’efficacité dans le traitement des interventions, sous peine de voir leur responsabilité engagée ;
  • une obligation de réduction des coûts dans une période économique difficile (en témoigne le récent rapport accablant de la Cour des comptes).

 

Pour satisfaire à ces exigences, de nouvelles solutions doivent être trouvées. L’une des solutions proposée est l’utilisation d’outils de télémédecine dans le secours à personne.

 

Les Sapeurs-pompiers ont bien compris que le développement des technologies de l’information et de la communication pouvait leur être bénéfique dans l’établissement et la transmission d’un bilan lors d’une intervention.

 

Les nouvelles technologies permettent dorénavant de pratiquer des gestes auparavant maîtrisés par les médecins et de les transmettre auprès d'un personnel médical expert pour en faire le diagnostic. Lors de leurs interventions les Sapeurs-pompiers peuvent réaliserdes électrocardiogrammes et les communiquer en temps réel dans leur bilan au médecin régulateur du Samu, qui pourra alors établir son diagnostic en fonction des données reçues. En fonction de ce diagnostic, il lui appartiendra d’apporter la réponse la mieux adaptée à la situation.

 

Schema-Parametrys-Pompier.jpg

 

Les outils de télémédecine dans le secours à personne présentent donc des avantages non négligeables. Ils permettent en effet la réduction du délai d'acheminement des résultats et une meilleure appréciation de l'opportunité d'un complément d'intervenants, ce qui présente un intérêt financier conséquent.

Les outils de télémédecine permettent également de mieux choisir le placement de la victime dans un centre hospitalier référent,tout enaméliorant sa prise en charge grâce à une meilleure anticipation de la part des Services d’accueil des urgences.

 

Des exemples concrets

telecardia-2.jpg

 

Lors de phases d’expérimentation, les SDIS ont mesuré lesavantages liés à l’utilisation d’outils de télémédecine dans la prise rapide de décisions médicales.

 

A titre d’exemple, le SDIS 19 (Corrèze) a fait le constat d’une part du vieillissement de la population et de la raréfaction de la composante médicale dans ses territoires ruraux et, d’autre part, de la présence d’un maillage de ses Centres Incendie et Secours permettant de dépêcher des équipes de secouristes dans des délais respectables.

 

En collaboration avec des industriels tels que PARSYS Télémédecine, qui développe des solutions permettant l’acquisition et la transmission de données vitales tel que l’électrocardiogramme, le SDIS 19 a créé le projet FAST19 qui permet de transmettre des électrocardiogrammes à l’aide de l’ECG Télécardia© via le réseau transmission ANTARES. Cet appareil permet d’acquérir un tracé aussi facilement et rapidement qu’une prise de tension. Suite à la transmission automatique des données vers le centre de régulation, le médecin régulateur analyseles mesures et permet ainsi une orientation adaptée de la victime.

 

Le SDIS 19 n’est pas le seul SDIS de France à utiliser des outils innovants de télémédecine. Ainsi les SDIS 02, 07, 54 et 71 ont poussé leurs expériences plus loin en s’équipant d’une station multiparamétrique Paramétrys© permettant l’acquisition et la transmission des données vitales indispensables à un bilan efficace.

 

Parametrys-option-Telecardia.pngLe moniteur multiparamétrique de nouvelle génération, Paramétrys©, répondaux besoins quotidiens des services de secours à personne :

  • écran et navigation tactile, y compris à l'aide de gants renforcés,
  • conception modulaire et évolutive,
  • capteurs médicaux intégrés,
  • transmission des données facilitée via le réseau radio d'urgence ANTARES.

 

Parametrys-v3---Incline-avec-ombre---Ecran-retouche.pngParamétrys© permet la réalisation d’examens et le monitorage du patient. Le moniteur exploite des capteurs filaires intégrés afin de réaliser les mesures physiologiques :

  • pression artérielle non-invasive (PNI),
  • oxymétrie de pouls (SpO2),
  • fréquences cardiaque et respiratoire,
  • Monitorage ECG 5 brins.

 

A l’aide d’une seule et même machine, les acteurs du secours à personne peuvent donc acquérir les données sur le lieu de l’intervention et les transmettre en quelques minutes au médecin régulateur qui pourra prendre la décision la plus opportune dans l’intérêt de la victime.

 

Une grande majorité de secouristes s’est déjà retrouvée en difficulté face à un médecin régulateur auquel il n’arrive pas à décrire précisément l’état de la victime à laquelle il est confronté. Dans le cadre de douleurs dans la poitrine par exemplele secouriste doit rechercher les signes du malaise mais peut se retrouver démuni au moment de transmettre de façon précise ce qu’il a observé afin que le médecin régulateur puisse envoyer les secours adéquat pour prendre en charge la victime.

 

L’utilisation d’un appareil permettant d’effectuer un ECG aussi facilement qu’une prise de tension pour ensuite l’envoyer au médecin régulateurdevient donc désormais un outil indispensable pour tous les acteurs du secours à personne (Médecins, Sapeurs-pompiers, Associations de Sécurité Civile, Maîtres-Nageurs Sauveteurs, Pisteurs Secouristes) qui vont pouvoir lors de la transmission de leur bilan compléter leurs observations par des données précises et complémentaires.Ces outils innovants permettent aux acteurs du secours à personned’allier efficacité dans le traitement de l’intervention et réduction des coûts en ne faisant déplacerdes secours complémentaires, sur ordre du médecin régulateur, qu’après étude de toutes les données.

 

Xavier Colard (Secouriste, Sauveteur aquatique, Moniteur PAE1, PAE3)

 

Repost 0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 15:43
Soins d'urgences : le travail délicat des généralistes en zones rurales
 
 
JT de 13h de TF1 du 13/09/2012
Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 12:20
Repost 0
Jean Louis Schmitlin - dans Télémédecine
commenter cet article

Rechercher

Thématiques